22/02/2012 23:16 | Lien permanent | Commentaires (2)

Le bel été

Yann Sommer. Comme un été réconfortant pour le football suisse. Il réchauffe de sa classe une nation qui n'ira pas à l'Euro.

Au micro de la TSR, encore perché sur son nuage, le gardien du FC Bâle fait plaisir à voir. C'est lui, incontestablement l'homme du match. "On a gefight jusqu'à la fin". Son français, accentué mais enthousiaste, rappelle au bon souvenir d'un autre Bâlois.

Yann Sommer et son FC Bâle viennent de battre le Bayern Munich. Le portier a été décisif. Des parades tranchantes, des appuis compacts et précis, des bras rapides comme la foudre. En face, Manuel Neuer - le meilleur gardien du monde à bien des égards - n'en mène pas large.

A 23 ans, le natif de Morges doit désormais sérieusement concurrencer Diego Benaglio dans les plans d'Ottmar Hitzfeld.

Commentaires

Neuer, pas Neurer... même si Débonnaire se trompe sur la TSR, toi tu ne peux pas...

Écrit par : Duarte | 23/02/2012

Neuer, pas Neurer... même si Débonnaire se trompe sur la TSR, toi tu ne peux pas...

Écrit par : Duarte | 23/02/2012

Les commentaires sont fermés.