07/09/2012 15:01 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Et si Tami tentait le pari?

Servette se cherche un coach. Le projet fondé sur la continuité du Président Quennec connait déjà un premier coup d'arrêt. Dieu seul sait si ce dernier (enfin premier, vous me suivez) aidera le club du bout du lac à sortir la tête de l'eau.


Soit dit en passant, la température du Léman n'est depuis quelques jours plus vraiment propice à la baignade, les Servettiens feraient mieux de s'en rendre compte. Tant qu'à sortir le chef de l'eau, autant directement aller se sécher histoire de ne pas prendre froid. Car l'été est fini, et l’hiver est rude lorsqu’on a un pied en Challenge League. Parenthèse close.


Voilà donc notre bienfaiteur canadien qui cherche un homme de confiance, bien sous tout rapport, moderne (cf: le billet du dévoué secrétaire), et surtout, pas trop cher.


Mon petit doigt, bien lui en a pris, m'a soufflé le nom du candidat idéal. Du haut de son statut d'auriculaire, on peut lui faire confiance. Roulement de tambour, donc: Pierluigi Tami.


Le coach des M21 arrive à la fin d'un cycle avec son équipe. Il n'a plus rien à prouver à ce niveau. Il est temps pour lui de donner une nouvelle orientation à sa carrière et de franchir un palier.


Ne nous y trompons pas: le niveau des joueurs servettiens n'est pas supérieur à celui des «Rougets». Mais pour aspirer à devenir un «vrai» coach reconnu au niveau national, il doit connaître le succès en Super League.


Suffira donc à Pierluigi Tami de sauver Servette de la relégation cette année pour lancer définitivement sa carrière en club. Un jour peut-être il pourra prétendre au trône de Gottmar. Ambition suprême et légitime.


Sa connaissance du marché (je déteste ce mot) suisse, son discours moderne, sa connivence naturelle avec les jeunes, et son envie - peut-être - de changement ont tout pour séduire les dirigeants «grenat».


Allez Pierluigi, tentez le pari et envoyez donc, comme tant d'autres, votre candidature spontanée. Pas sûr que les dirigeants servettiens, trop occupés à rédiger le manifeste du football moderne (œuvre inachevée), ait eu le temps de penser à vous.


Les commentaires sont fermés.