10/10/2012 11:17 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Le courage fait homme

Il est des histoires qui servent d'exemple. On les appelle paraboles. Rien avoir avec les antennes qui fleurissent sur nos balcons, si ce n'est qu'elles servent à voir plus loin.


La nature humaine n'est que trop rarement exemplaire. La chair est faible et paresseuse, c'est ainsi. Surmonter la nature profonde de son être intérieur est un combat de chaque instant.


La vie d'Eric Abidal est une allégorie des temps modernes. «Le courage fait homme», voilà un titre qui lui conviendrait.


Frappé par un terrible cancer du foie, le Français du FC Barcelone a subi une greffe en avril dernier. Une intervention de plus de neuf heures, qui s'était prolongé jusque tard dans la nuit. Le donneur n'était autre que son cousin, et les pronostics loin d'être encourageants.


Hier, soit le mardi 9 octobre, le FC Barcelone balançait un communiqué anodin sur son site internet. «Eric Abidal suit actuellement un stage dans les Pyrénées, au Val d'Aran. Sous la houlette du physiothérapeute du club, le défenseur blaugrana âgé de 32 ans enchaîne courses et travail avec le ballon.» Moins de six mois après sa lourde opération, Eric Abidal remet l'ouvrage sur le métier.


Le Français a tout gagné au long de sa carrière. A son âge, personne ne lui raconte des histoires: il ne regagnera sans doute jamais sa place de titulaire, d'autant plus qu'il serait désormais barré par le fougueux Jordi Alba, embauché cet été.


Le numéro 22 catalan n'en a que faire. Pour son cousin, pour le public du Camp Nou - qui à chaque 22e minute entonne son nom, un peu pour lui aussi. Il fera tout pour revenir, peu importe l’énergie qu’il devra investir. «Abi» deviendra un symbole de la volonté comme force première de la nature. Une leçon pour tout un chacun.


Au courage, il a gagné sa lutte contre sa maladie. Au courage, il a gagné sa place dans nos cœurs.

Les commentaires sont fermés.